Choisissez votre région et votre langue

Menu

Conformité des matériaux

Comment Hitachi ABB Réseaux électriques s’assure que les matériaux qu’elle utilise ne représentent aucun danger pour les sociétés ou les habitats vulnérables.

Hitachi Énergie a le devoir de s’assurer que les matériaux utilisés ne contribuent pas à la dégradation de l’environnement et n’entraînent aucun conflit et aucune situation d’exploitation dans les pays qui les produisent. Afin de maintenir des normes élevées en matière de droits sociaux et environnementaux, et de droits de l’homme, nous avons inclus cette responsabilité dans notre Code de conduite des fournisseurs. 

De manière concrète, nous avons mis en place des systèmes pour surveiller de précisément l’origine de certains minerais, et nous éliminons l’utilisation de matières dangereuses dans les produits et les processus d’Hitachi Énergie. Hitachi Énergie s’attend à ce que ses fournisseurs appuient activement ses efforts continus pour gérer et prouver la conformité des produits à des règlements comme la Directive relative à la limitation de l’utilisation de certaines substances dangereuses (RoHS), le Règlement concernant l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances (REACH), et le Règlement sur les minerais de conflit. Nous encourageons nos fournisseurs et nos sous-traitants à adopter des normes similaires et à se conformer aux exigences réglementaires. 

Notre entreprise continue à soutenir les initiatives liées à l’approvisionnement responsable en minerais ainsi que les initiatives de l’industrie tout en travaillant avec ses fournisseurs pour faciliter l’approvisionnement en minerais provenant de régions exemptes de conflit, de manière à contribuer à leur croissance économique. De plus, Hitachi Énergie est un membre de la Responsible Minerals Initiative (initiative pour un approvisionnement responsable en minerais) et respecte les lignes directrices de l’OCDE pour rendre plus transparente l’utilisation des minerais de conflit dans notre chaîne d’approvisionnement.

Regardez cette vidéo sur l’importance des minerais de conflit et sur nos attentes relativement à nos fournisseurs.

Partout dans le monde, des cadres juridiques stricts ont été mis en place afin de réglementer l’utilisation de l’étain, du tantale, du tungstène et de l’or, un groupe d’éléments collectivement appelés « 3TG » ou « minerais de conflit ». La Commission européenne a indiqué que les minerais 3T étaient les plus susceptibles d’être liés à un conflit armé dans les pays à haut risque, comme la République démocratique du Congo. Ces minerais sont présents dans le fil de soudage, les condensateurs, les contacts électroniques et le revêtement des connexions électriques, éléments qui entrent dans la composition de la plupart de nos produits.

L’est de la République démocratique du Congo (RDC) est en proie depuis longtemps à l’une des pires crises humanitaires au monde, et le conflit perdure. Les revenus issus de l’extraction et du commerce illégal des ressources naturelles de la RDC servent à financer le conflit armé. L’exploitation de certains minerais connus sous le nom de « minerais de conflit » a entraîné de graves violations des droits de l’homme.

En vertu de la Loi Dodd-Frank des États-Unis, les minerais qui suivent et leurs produits dérivés sont définis comme étant des minerais de conflit :

  1. Colombo-tantalite (coltan) : raffiné en tantale (Ta)
  2. Cassitérite : raffiné en étain (Sn)
  3. Wolframite : raffiné en tungstène (W)
  4. Or (Au)

Ces minerais sont également appelés « 3TG » (en anglais, Tin, Tantalum, Tungsten et Gold).

Nous avons dressé la Liste d’Hitachi Énergie sur les matières interdites ou restreintes afin d’aider nos ingénieurs et nos fournisseurs à satisfaire aux exigences réglementaires, à garantir un niveau élevé de protection de la santé et de l’environnement, et à gérer les risques posés par les produits chimiques présents dans divers produits.

Le Guide des fournisseurs associé à la Liste d’Hitachi Énergie sur les matières interdites ou restreintes vise à faciliter l’interprétation de cette liste et à éclairer les fournisseurs sur leurs obligations.

Liste des matières dont l’utilisation est restreinte ou interdite