Choisissez votre région et votre langue

Menu

Parafoudre sous enveloppe composite TEXLIM

Une gamme de parafoudres sous enveloppe composite à haute résistance pour les décharges de ligne de classes 3 à 5 et les tensions de système allant jusqu’à 800 kV

La gamme de parafoudres à tube en composite TEXLIM d’Hitachi ABB Réseaux électriques constitue la solution idéale pour remplacer les parafoudres classiques sous enveloppe en porcelaine pour la protection contre les surtensions. Cette gamme offre un rendement élevé grâce à la combinaison de la résistance mécanique élevée et de l’enveloppe en silicone.

Les parafoudres TEXLIM sont soumis à des essais de types conformes aux normes CEI 60099-4, édition 3 et ANSI/IEEE C62.11-2012.  Ils sont également conformes aux normes particulières des clients.
 

Applications

Les parafoudres TEXLIM sont conçus pour fonctionner dans des conditions environnementales difficiles. Ils sont les mieux adaptés aux applications qui exigent une grande résistance mécanique et sismique et qui sont exposées aux sels marins, à la suie, aux pluies acides et aux autres environnements difficiles. Applications :

  • Protection de l’équipement des sous-stations 
  • Charges nécessitant une résistance mécanique élevée
  • Zones sismiques
  • Zones polluées
  • Transformateurs et inductances
  • Batteries de condensateurs
  • Protection du CCHT

Pourquoi Hitachi ABB Réseaux électriques?

  • Coût d’entretien minimal
  • Conception mécanique et électrique pouvant être adaptée
  • Installation facile

Sommaire des données de fonctionnement

  Q-CP-CT-C
Tension du système kV De 123 à 420De 245 à 550De 245 à 800
Tension nominalekVDe 90 à 420 De 180 à 444 De 180 à 624 
Classification des parafoudres selon la CEIkA max.1020 20 
Classe de décharge de ligne selon la CEIClasse45
Classification des parafoudres IEEE/ANSIkA max.10 10/15 10/15/20
Résistance mécanique (SSL)    
 – Effort à long terme déclaré (SLL) Nm21 000 21 000 21 000 
 – Effort à court terme déclaré (SSL) Nm40 000 40 000 40 000 

En savoir plus

Le composant le plus important des parafoudres est constitué des blocs d’oxyde de zinc, c’est-à-dire les varistances. Placée au centre du parafoudre, la varistance est le cœur du dispositif. Elle est constituée d’un mélange d’oxyde de zinc et d’autres poudres métalliques compressées pour former des blocs cylindriques.

Hitachi ABB Réseaux électriques fabrique des varistances à oxyde de zinc en contrôlant la totalité du processus, de la matière première aux dispositifs finis caractérisés électriquement. Un haut degré d’automatisation et un grand nombre de tests de qualité réalisés à toutes les étapes, de la matière première aux blocs d’oxyde de zinc approuvés pour la fabrication des parafoudres, garantissent la conformité aux valeurs nominales.

Des essais de type ont été réalisés pour chaque dimension de varistance à oxyde de zinc. Chaque varistance fait l’objet d’essais rigoureux qui vont au-delà des exigences relatives aux normes CEI et ANSI :

Essais sur les blocs d’oxyde de zinc

Essai de tenue d’énergie sur tous les blocs — Les blocs sont soumis à trois cycles d’essais d’énergie avec refroidissement dans l’intervalle. Dans chaque cycle, l’énergie injectée est de loin supérieure à la capacité énergétique de l’impulsion unique. Les blocs dont la capacité énergétique est insuffisante sont automatiquement rejetés.

Classification de tous les blocs

Les blocs sont classés à 1 mA (c.c.) et à 10 kA (8/20 μs); les tensions résiduelles sont imprimées sur chaque bloc et les lots sont identifiés. Enfin, tous les blocs sont inspectés visuellement.

Tests de vie accélérée sur des échantillons

Les pertes de puissance après 1 000 heures, calculées pour un essai de plus courte durée (environ 300 heures) à une température élevée de 115 °C à 1,05 fois μC ne doivent pas excéder les pertes au début de l’essai. Les lots contenant des blocs non approuvés sont rejetés.

Essais de courant d’impulsion sur des échantillons

Les blocs sont soumis à de fortes impulsions de courant (4/10 μs) et à des impulsions de courant de longue durée (2 500 μs) à des amplitudes qui permettent de vérifier les données du catalogue.

Pour en savoir plus sur les essais des blocs d’oxyde de zinc, cliquez ici (lien vers le fichier PDF).