Choisissez votre région et votre langue

Menu

Protection différentielle de lignes

Un autre principe de protection de lignes qui est en train de devenir rapidement la norme est celui de la protection différentielle. La protection différentielle est basée sur les lois de Kirchhoff, selon lesquelles tout courant dans un nœud du réseau doit être égal à zéro dans un système idéal. Dans le cas d’une application de protection de lignes, cela signifie, concrètement, que le courant mesuré pour entrer dans la ligne doit aussi être mesuré pour en sortir.

Ce qui semble être une simple opération consistant à soustraire le courant sortant du courant entrant ne l’est pas du tout en réalité, puisque le système de puissance est loin d’être un système idéal. Les courants de charge capacitifs, les lignes sans transpositions ou les communications asymétriques provoquant une rotation de phase, la dérive de la synchronisation temporelle, les lignes à prises et les transformateurs sont quelques exemples d’éléments qui font fuir ou transforment le courant circulant sur la ligne ou influencent les données transmises par un dispositif IED à un autre. Il faut des méthodes de stabilisation évoluées pour créer un système de protection différentielle de lignes fiable.

La protection différentielle est plus facile à intégrer à une philosophie de protection comme celle de la protection à distance, car il s’agit d’une forme de protection unitaire. Elle offre un rendement plus constant, mais accroît la dépendance envers le matériel. Une certaine forme de communication à large bande passante et à faible latence est nécessaire entre les extrémités de la ligne pour qu’il y ait échange des renseignements analogiques qui seront traités par l’algorithme de protection différentielle de lignes. Cette communication est généralement assurée par un câble direct à fibre optique.

Pour pouvoir gérer n’importe quelle situation, un dispositif IED de protection moderne doit être configurable, ce qui permettra de l’adapter au domaine d’application prévu. La série de dispositifs IED Relion® d’Hitachi ABB Réseaux électriques constitue la solution pour satisfaire à cette exigence. Cette série offre une bibliothèque normalisée de fonctionnalité dans une architecture matérielle commune à haut rendement, ainsi que la flexibilité et la configurabilité nécessaires pour convenir à tout domaine d’application.

Les dispositifs IED de protection différentielle de la série Relion® 650 sont dotés de toutes les fonctions de secours requises, auxquelles s’ajoutent toute la puissance et la flexibilité de la plateforme Relion®.

Les dispositifs IED de protection différentielle de la série Relion® 670 constituent une version améliorée de la série 650. Ils peuvent être utilisés pour des applications plus exigeantes, car ils offrent un rendement accru, un plus grand éventail d’options de personnalisation du matériel et des logiciels, des possibilités accrues d’intégration fonctionnelle et d’évolutivité.

Le PSL 6603U constitue la solution de rechange idéale aux produits de la série Relion®. Il convient parfaitement comme solution de type Main 2 étant donné qu’il utilise une architecture matérielle différente et ses propres algorithmes de protection. Basé sur une architecture fiable comportant une unité centrale de traitement redondante et la conversion analogique-numérique, il fournit une protection différentielle de lignes et à distance évoluée à laquelle s’ajoute une protection de secours dans un ensemble configuré, ce qui le rend très convivial et intuitif.

Le RED670 et le RED650 de la série Relion® constituent soit des dispositifs IED de protection différentielle de lignes spécialisés, soit des dispositifs IED de type multifonction auxquels la protection à distance est également intégrée. Le PSL 6603U est toujours configuré comme un appareil multifonction.

Contactez-nous

Envoyez-nous votre demande de renseignements et nous communiquerons avec vous.